La trahison de Thomas Spencer, Philippe Besson

Publié le par jennifer

J'ai terminé le livre il y a quelque temps mais je n'avais pas encore posé mon cerveau pour écrire un post.

comme je l'ai raconté dans un post précédent, au détour du salon du livre je me suis arrêté au stand julliard (collection que je conseil à tous, tant au niveau visuel que pour les auteurs) où Philippe Besson dédicacé son dernier roman.

La trahison de Thomas Spencer.



Il me semble difficile de faire un résumé de l'histoire, donc je vais plutôt vous parler du genre et du style du livre. A l'inverse de son dernier roman qui racontait une parcelle de vie, celui suit des personnages sur un très longue période. Cela contraste beaucoup dans le genre mais pas temps dans le style où l'on retrouve la patte de Philippe Besson.

Comme le titre l'indique (les titres ne sont jamais menteurs chez Philippe Besson). Il s'agit de l'histoire de Thomas, par contre toute la subtilité est dans le mot trahison qui annonce dès le début l'interaction avec d'autres personnages. Dans notre cas, c'est un duo qui se transforme en trio. Deux amis, deux jumeau dans l'âme de par leur date de naissance, une petite ville américaine, une enfance puis le cours de la vie.


Mais l'essentiel tourne autour de la notion d'amitié. Et le thème est traité avec délicatesse et réflexion sans pour autant oter le côté incisif de l'écriture de Philippe Besson que j'apprécie beaucoup. Malgré l'aspect réflexif donné par le genre autobiographique du roman, l'auteur arrive a donné un rythme haletant au roman. Il etd'ailleurs difficile de quitter le roman une fois commencé, et la logueur des chapitres et le rythme d'écriture ne facilite pas la tâche du "bon maintenant j'arrête et je le pose".

A tous cela s'ajoute l'ambiance américaine qui donne encore plus de charme à l'histoire.

Donc voilà je conseille ce roman à tous.



Publié dans lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Craklou 11/05/2009 10:33

ça a l'air bien cool tout ça!
Dès que j'ai fini l'Homme accidentel, je te pique celui-ci!!