Mangez-le si vous voulez, Jean Teulé

Publié le par jennifer

J'ai reçu ce livre il y a quelques semaines et c'est avec plaisir que j'ai dévoré ce roman. J'ai donc fait une pause dans les piliers de la terre.

C'est avec plaisir que j'ai retrouvé Jean Teulé. C'est un auteur que j'affectionne particulièrement !


Quatrième de couverture :
Nul n'est à l'abri de l'abominable. Nous sommes tous capable du pire. Le mardi 1 août 1870, Alain de Moneys jeune Périgourdin intelligent et aimable sort du domicile de ses parents pour se rendre à la foire de Hautefaye, le village voisin. Il arrive à destination vers 14 heures. Deux heures plus tard, la foule devenue folle l'aura lynché, torturé, brûlé vif et même manger. Pourquoi une telle horeur est-elle possible ? Comment une foule paisible peut-elle être saisie en quelques minutes par une frénésie aussi barbare ?


J'ai tout simplement adoré ce roman. A son habitude, Jean Teulé sait saisir le pire et le meilleur pour le rendre avec un style simple et saisissant.
Chaque chapitre correspond à une étape géographique du chemin de croix d'Alain de Moneys. Le texte se lie à de petits dessins mais aussi à des morceaux d'archives historiques.
L'auteur arrive à rendre un fait divers sans pour autant tomber dans le roman historique. Comme dans beaucoup de ses romans ce sont les personnages sur lesquels on se concentre, les personnages et leurs comportements.
Ce qui est agréable aussi, c'est la longueur du roman. Jean Teulé arrive à rendre la folie passagère qui a touché la foule à plusieurs niveaux : la longueur, le rythme, le nombre de personnages nommés.

Il faut ajouter que la fin du roman est saisissante mais je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de futurs lecteurs !



Publié dans lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article