Et si vous adoptiez un livre pour une bonne cause ?

Publié le par jennifer

Voilà, je trainais sur le web et bien sûr cela concernait le monde merveilleux des livres.
Je vous invite donc à aller faire un tour sur ce site : CLIQUEZ ICI.
En effet, vous pourrez voir que la British library vous donne l'occasion d'adopter un livre pour vous ou pour un de vos proches. La saint valentin approche, cela peut être une bonne idée de cadeau (oui je prends de tous les couples des autres :) ). 
Il n'est pas aussi facile et évident que cela de conserver les livres. Il ne suffit pas de les mettre sur des rayonnages de bibliothèques. Si ce que je vous raconte ne vous parait pas totalement insipide, voici un petit lien qui explique la notion de conservation préventive. 

Tout cela me rappelle Montaigne et sa bilbiothèque dans ses Essais, III, 3. Je n'ai pas adoré mes lectures de Montaigne mais ce passage m'avait tout simplement donné envie d'avoir ma propre maison juste pour avoir une pièce consacrée aux livres. C'est avec Alberto Manguel et son opus la bibliothèque la nuit est aussi l'occasion de découvrir quelle relation une personne peut avoir avec ses livres. Il est intéressant de voir comment chacun crée son univers, classe ses livres, les conserve. 

Ma bibliothèque est un peu dissiminée pour l'instant : une partie à Paris, une partié en Alsace et une partie dans des cartons dans le Sud...
En Alsace, trois bibliothèques m'attendent. Mes livres d'histoire de mes années d'études, mon encyclopédie et de nombreux romans de ma jeunesse.
Dans le sud beaucoup de souvenirs et mes livres jeunesse dont la collection de Heidi que ma mère m'a donné. 
Et à Paris, mon monde des livres est divisé en trois partie :
Ma bibliothèque rangée par thème, dans chaque thème par collection puis par classement d'auteur
Mon étagère PAL. J'ai compté aujourd'hui 46 livres m'y attendent....
Et mon coin livres pratiques qui touchent de plus ou moins loin à mon métier.





 



 

Publié dans lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article