L'astronome aveugle, Anne Catherine Blanc

Publié le par jennifer

J'ai reçu ce livre grâce à Blog-o-book et en partenariat avec les éditions Ramsay. Merci beaucoup pour cette découverte.



L'astronome Aveugle, Anne Catherine Blanc.

Résumé :

À trop scruter les astres pour le compte du roi, l’astronome a oublié de sonder sa propre vérité. Devenu aveugle, il renonce à la vie de cour pour mener une existence libre et vagabonde sur la côte, avec son chat pour seul compagnon. Il trouve un ami inespéré en la personne d’un gardien de phare et croit en finir avec l’errance. Mais seuls les rois décident du sort de leurs sujets…Voyage dans le temps et l’espace des mots, cette fable interroge le lecteur sur la vacuité et les abus du pouvoir, mais aussi sur ces choix inéluctables qui transforment, en un instant, une simple vie d’homme en destin assumé.Dans une écriture fluide, enluminée de références médiévales, un récit sensible et profond sur l’amitié, l’amour et l’accomplissement de soi. 

Le reste :

Anne Catherine Blanc avait laissé un petit mot en proposant la lecture de son livre. 
"J’aimerais pourtant que vous en reteniez davantage que l’habillage de conte médiéval, de conte catalan. A ceux d’entre vous qui sauront apprécier le côté « graine d’ananar » de mon vieux héros, son refus passionné des mensonges du pouvoir et des mirages de la religion, je dédie ce livre. Et je leur donne rendez-vous autour des autres, à l’écriture rocailleuse, à la chronologie chamboulée, mais fidèles aux mêmes thèmes."
Je tiens à lui dire que j'ai adoré l'astronome de ce conte. Mais pour moi le personnage qui a eu aussi beaucoup d'importance est le chat de l'astronome. Aucun des personnages n'a de prénom et très vite on perd la notion du temps après seulement quelques pages. L'écriture d'A.C. Blanc est fluide et agréable. L'aspect poétique est dans certains passage très réussi et plein d'émotion. Dans d'autres passages, il est un peu trop présent. La coupure en chapitre m'a un peu laissé perplexe, je ne suis pas sûre que le découpage était vraiment nécessaire. Puis après le choix des titres m'a tout de même sédute.
La description des paysages et des lieux donnent de la matière à l'histoire. J'ai une amie qui rêve d'habiter dans un phare, oubliée de tous. J'ai pensé à elle. 
En tout cas, l'écriture a fait marcher mes sens. Les étoiles et le ciel ne sont qu'évoqués et pourtant on les imagine très bien. L'odeur de la mer atteint nos narines.
On retrouve bien sûr les éléments du conte. Et attention, ce n'est pas le conte merveilleux pour enfant mais plus le conte philosophique. Dans certains aspects (dont le découpage des chapitres) m'a fait pensé à Zadig de Voltaire. Je n'avais pas lu de contes depuis la fin de mes études. L'anonymat des personnages, la temporalité, la longueur, les éléments du merveilleux sont tous présents. En effet, à mes yeux, le chat fait parti des éléments du conte. 

Comme je vous l'ai dit, j'ai beaucoup apprécié le personnage du chat.  Voici un petit extrait :
"Ses yeux  étaient deux larges écus d'or, plus ou moins fendus selon la lumière ambiante par l'abîme noire des pupilles. Souvent le soir il s'asseyait, méditatif, sur l'appui d'une des fenêtres de la tour, contemplant les étoiles lointaines et le firmament vertigineux à côté de son maître. Au bout d'un temps, tous deux, comme aimantés, tournaient leurs regards l'un vers l'autre. L'homme semblait alors plonger dans ces yeux d'astres et de nuit avec la même volupté qu'il éprouvait, l'instant d'avant, à explorer les cieux."

 C'est la première rencontre du lecteur et du chat. De plus, le récit n'est pas seulement beau. Les réflexions de l'astronome nous amène à ne pas se contenter de nos pensées quotidiennes. De plus, la solitude de l'astronome et du gardien de phare qui devient une solitude à deux est très touchante.

Belle découverte ! 

 

Publié dans lecture

Commenter cet article