Rencontre avec David Vann pour Sukkwan Island

Publié le par jennifer

Mardi avait lieu la rencontre au Bon prêcheur avec David Vann, auteur de Sukkwan Island. La rencontre était organisée par Les éditions Gallmeister, avec la présence d'Olivier Gallmeister et de Marie-Anne que je tiens à remercier pour cette excellente soirée. Cette soirée a aussi été l'occasion de rencontrer Crissylda et Emma, et d'autres bloggueurs.
Tout d'abord l'endroit était très agréable. L'ambiance un peu cosy du lieu correspondait parfaitement à la tonalité de la rencontre. Nous étions une quinzaine avec l'auteur et l'éditeur. Autant l'un que l'autre ont été disponibles et accessibles. Il faut le noter parce que ce n'est pas toujours le cas. 

DV.jpg
Dans mon post sur Sukkwan Island, je m'interrogeais sur le voyage de l'auteur en bateau après avoir écrit un tel roman. Et bien je suis rassurée, l'auteur écrit mieux coupé du monde alors je l'encourage même à partir en bateau pour nous écrire d'autres romans. On est intrigué par qui peut bien être l'auteur quand on lit son roman. Et bien c'est une personne sympathique, souriante et avec beaucoup d'humour. Mais surtout c'est une personne qu'il est agréable d'écouter. La soirée est passée très vite. DAvid Vann nous a parlé de son roman mais aussi de ces autres livres, de son rapport à l'écriture, de sa vie (en même temps sur ce point nous avons été curieux il faut l'avouer). Il nous a raconté que pour son prochain roman, il n'a vu personne pendant 6 mois à part sa femme. Il restait chez lui pour écrire. 
Cette rencontre a été l'occasion pour l'auteur de nous parler de la genèse de Sukkwan Island. Je dois avouer que certains éclairages me font dire d'autant plus que ce roman est une petite perle. On pouvait s'en douter mais il l'a confirmé.. c'est dans sa propre vie que David Vann a puisé les origines de son roman. Mais il est évident qu'il a transcendé la réalité pour laisser le pas à la fiction. Je ne veux pas trop en dire, j'ai trop peur de gâcher la surprise et l'étonnement de la lecture à ceux qui ouvriront bientôt ou un jour le roman. 
Pour les petits détails, David Vann a mis de nombreuses années à écrire ce roman, et il lui a fallu plusieurs ébauches avant d'arriver à ce résultat. Je réalise que j'aime bien connaître l'histoire d'une oeuvre. C'est agréable de se rappeler qu'écrire un bon roman n'est pas si facile, même qi on a l'impression à la lecture que l'auteur a tout sorti de sa tête en un seul morceau.
Parmi ce que j'ai ressenti en sortant de cette rencontre : vivement le prochain roman que je me jette dessus ! (D.V. nous en a parlé et il faut dire que l'histoire m'intrigue déjà).  
Pour ceux qui n'ont pas encore Sukkwann Island, j'espère que vous n'hésitez plus. Dans tous les cas de figure, ce roman vous marquera. 

sukkwan island
Merci beaucoup aux éditions Gallmeister pour cette rencontre et à Olivier Gallmeister et Marie Anne pour leur présence !

 

Publié dans lecture

Commenter cet article

Cryssilda 23/01/2010 21:06


C'est le premier billet de toi que je lis depuis la rencontre, ça fait bizarre de pouvoir te visualiser maintenant :)


jennifer 23/01/2010 23:48


@ Cryssilda : les billets vont tous dans le même sens, tout le monde a aimé sa soirée. :) Votre voyage devient de plus en plus concret j'ai l'impression. Cela fait plaisir de rencontrer les gens en
vrai.