Titien, Tintoret, Véronèse : Rivalité à Venise

Publié le par jennifer

Vendredi soir, après une longue semaine de travail, j'ai trouvé refuge avec un ami au Louvre. Et j'avais oublié à quel point j'aime cet endroit et à quel point notre histoire a de la valeur ! Bon en plus à la suite de l'exposition, on a déambulé dans le louvre la nuit et grâce  à mon accompagnant, je suis allée dans des recoins que je n'avais jamais visité.

Parlons d'abord de l'exposition. Soyons honêtes, l'une des premières raisons qui m'a donné envie de me rendre à cette exposition est sûrement mon périple à Venise cet été. L'autre raison est mon envie de retourner au Louvre.



Donc me voici en route pour le louvre un vendredi soir, pour voir des salles remplies de peintures venitiennes : aller voir par ici
Tout d'abord, il faut noter une chose importante, le louvre a rassemblé des oeuvres extérieures au musée. Ce qui nous a d'ailleurs donné l'occasion de monter après avoir fait le tour de l'exposition dans les salles italiennes du Louvre.

Comme il faut faire preuve d'un peu de folie, nous avons fait l'exposition à l'envers. Pour deux raisons : le monde dans les premières salles et le fait que ni l'un ni l'autre ne lisions les textes sur les murs.
Les dernières salles étaient magnifiques. Muséographiquement, les dernières salles se basaient sur la comparaison des différents tableaux des peintres sur un même thème : le viol de lucrèce, le thème religieux... La salle consacrée aux portraits était, elle aussi bien agencée avec des peintures qui se répondaient mur à mur. Les autoportraits étaient chacun dans leur style.

Parmi les petits bonheurs de l'exposition : les costumes peints sur certaines peintures. Ah, comme j'aimerais avoir quelques robes d'époques au milieu de ma garde robe !
Tintoret m'a d'abord donné un effet de répulsion surtout par le coup de peinture sur les drapés. Et au fur et à mesure des salles ces peintures sont ressorties comme plus saisissantes que celles de Titien.

Vous pouvez donc vous rendre avec plaisir à cette exposition qui donne beaucoup de plaisir aux yeux et qui ne donne place qu'à la peinture.
Mais surtout n'hésitez pas non plus à monter dans les étages pour revoir les autres peintures italiennes qui entourent la joconde et que bien souvent les gens ignorent et ne regardent pas.

Juste pour l'anecdote, nous sommes aussi passés par les appartements de Napoléons, les sculptures du nord, les salles médiévales et les sculptures françaises ! (d'ailleurs merci à mon guide qui connait le louvre sur le bout des doigts) 

Publié dans musées et expo

Commenter cet article